Orgelet ne sera pas
une "petite ville de demain"

En 2020, le gouvernement lançait un appel à projets "petites villes de demain", doté de 3 milliards d'euros, pour accompagner 1000 communes rurales dans des projets innovants.

Hélas, la nouvelle municipalité d'Orgelet n'a même pas déposé sa candidature, alors que 7 communes jurassiennes (Arbois, Arinthod, Hauts-de-Bienne, Moirans-en-Montagne, Poligny, Saint-Claude et Salins-les-Bains) ont été retenues.


Photo Cédric Perrier - Voix du Jura

Comble de l'ironie, c'est à Orgelet, dans les locaux de la communauté de communes que le Préfet est venu signer la convention avec les maires d'Arinthod et de Moirans-en-Montagne.

Interrogé par François Bonneville sur cette absence de candidature lors de la séance du conseil municipal du 13 octobre 2020, alors qu'il était toujours possible de déposer un dossier, le maire a répondu que la commune d'Orgelet "avait déjà beaucoup à faire et qu'il était inutile de multiplier les dispositifs".

Pourtant, parmi les 60 mesures d’accompagnement possibles, certaines intéressaient directement et concrètement Orgelet.
Par exemple, concernant le terrain de l'ancienne scierie, il aurait été possible de bénéficier de la prise en charge d’une partie du déficit d’opération pour les projets de reconversion de friches industrielles, pour réaménager des terrains déjà artificialisés et/ou  l’accompagnement pour mener une co-construction. Et quelques semaines après, la majorité municipale décidait de confier à un cabinet privé un atelier de concertation et  de co-construction de l'avenir de cette friche. Coût de l'opération : 8000€ qui ne bénéficieront pas de ce dispositif.
Autre projet municipal qui aurait pu être aidé par ce dispositif : la création du tiers-lieu qui va engloutir à lieu seul plus de 1.500.000 € !

NE PAS AVOIR CANDIDATÉ POUR CE DISPOSITIF EST UNE FAUTE POLITIQUE GRAVE !

Elle montre l'amateurisme de la majorité municipale actuelle qui n'est pas capable de se mobiliser pour aller chercher des subventions afin de financer ses projets.